© 2019 par Guilhem Vicard. www.collectif-flux.com . Proudly created with Wix.com

Sam 29 juin

" IL SUD "
Le violon à Naples et en Sicile au XVIIe siècle

 

Palerme, Messine et Naples, trois villes portuaires du sud de l’Italie, trois centres artistiques foisonnants au XVIIème siècle, qui ont vu l’émergence d’un instrument devenu vite incontournable pour exprimer les passions par la musique : le violon. Le violoniste Emmanuel Resche, qui a grandi entre le Cantal et l’Italie du Sud, a choisi ce répertoire méconnu pour son premier CD à écouter dès juin 2019, sous le label Passacaille. Entouré de Bérengère Sardin à la harpe triple et Marion Martineau à la viole de gambe, il recrée l’atmosphère sonore d'une Italie méridionale mythique, une terre lointaine et fascinante baignée par une luminosité aveuglante, telle qu’a pu la connaître Le Caravage lors de ses péripéties méditerranéennes. 

Programme :

Bartolomeo Montalbano 


Sinfonia Geloso a violino solo

D'après les Sinfonie, 1629

Andrea Falconieri 


Canciona dicha La Preciosa, echa para Don Enrico Butler

Su Gallarda

Il Primo libro di Canzone, Sinfonie, Fantasie, 1650

Bartolomeo Montalbano (1598-1651)

Sinfonia Sghemma a violino solo

Sinfonia Marescotti

d'après Sinfonie, 1629

Andrea Falconieri 


La Suave Melodia

d'après Il Primo libro di canzone, Sinfonie, Fantasie etc. 1650

Giovanni Maria Trabaci (1575-1647)

Toccata seconda e ligature per arpa

D'après pe Secondo libro di Ricercari e altri vari Capricci, 1615

Giovanni Antonio Pandolfi (1624-1670) 


Il Falvetti. Capriccetto Quarto à 3

D'après Sonate cioé Balletti, 1669

Giovanni Antonio Pandolfi


Il Mauritio. Capriccetto à Violino Solo

D'après Sonate cioé Balletti, 1669

Giovanni Antonio Pandolfi


Il Marquetta. Passacaglio. Arietta Adagissimo. Brando

D'après Sonate cioé Balletti, 1669
 

Giovanni Antonio Leoni 


Sonata nona Secondo tono

from Sonate di Violino a voce sola, 1652 

Diego Ortiz 

Recercadas 1 y 2

D'après Tratado de glosas

Giovanni Antonio Pandolfi

Il Catalano. Capriccetto à Violino Solo

D'après Sonate cioé Balletti, 1669

 

Ascanio Mayone (1565-1627)

Toccata seconda

Primo libro di diversi capricci per sonare, 1603

 

Giovanni Antonio Pandolfi 


Il Raimondo. Capriccetto à Violino Solo

from Sonate cioé Balletti, 1669

 

Emmanuel Resche,      +

violoniste franco-italien, massiacois de cœur, a immédiatement répondu "d'accord !" à la proposition de supporter la restauration du pigeonnier de Leyvaux, une construction du XVIIème siècle à l'état de ruine sauvée du péril par la volonté de quelques "fanatiques" du patrimoine local et l'oreille bienveillante de la Mission Stéphane Bern ! Un beau conte d'aujourd'hui au service d'une histoire, des histoires d’hommes et de femmes qui, naguère, faisaient vivre ces lieux …

 


Bérengère Sardin     +

Bio plus complète dans le site : https://adlibitumcompagnie.com/artistes/berengere-sardin/

et : https://ensembleselene.wixsite.com/ensemble-selene/brengre-sardin
C’est  à l’ENM d’Angoulême que Bérengère Sardin débute ses études de musique en formation musicale, harpe moderne, flûte à bec, écriture, et analyse.

Après avoir obtenu son Baccalauréat scientifique en 2003, elle poursuit sa formation au CRR de Toulouse où elle s’initie à la harpe ancienne et suit les cours d’écriture, d’analyse et d’histoire des arts, en obtenant parallèlement une Licence de musicologie à l’Université de Toulouse Le Mirail en 2007.

Elle obtient en 2006, dans le cadre de l’ENM de Montauban, un DEM de harpe moderne et de flûte à bec (Mention TB) avec Anne Bacquerysse et Marc Armangaud, et entre cette même année au CNSMD de Lyon dans la classe d’Eugène Ferré.

En 2007, la fin de son cursus au département de musique ancienne du CRR de Toulouse lui attribue le Prix de harpe ancienne (Mention TB) avec Nanja Breedjik, et celui de flûte à bec avec Marc Armangaud.
Elle est actuellement inscrite en Master 2 avec Eugène Ferré au CNSMD de Lyon et bénéficie également de l’enseignement de Pierre Hamon en musique médiévale.
Avec la compagnie Ad Libitum et Claire Delgado-Boge, elle joue dans Chansons d’Amour, Correspondances Baroques (œuvres de Monteverdi, Charpentier, Lambert) et Raconte-moi l’Opéra (répertoire d’opéra) en collaboration avec des chœurs amateurs inclus dans le spectacle.

Marion Martineau     +
http://www.consort-sitfast.com/presentation/les-musiciens/
Née en 1982, Marion Martineau étudie le violoncelle au Concervatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Roland Pidoux où elle obtient son prix à l’unanimité. De 2008 à 2011, elle y bénéficie de l’enseignement de Christophe Coin dans la classe de viole de gambe où elle obtient également son prix en juin 2011. Marion Martineau est membre du consort de violes Sit Fast. Elle est régulièrement invitée à jouer au sein de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France. Avec Atsushi Sakaï, elle forme un duo à deux basses de viole, défendant autant le répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles que le répertoire contemporain. Consciente de l’importance de la musique dans les autres arts, elle affectionne particulièrement la création théâtrale. Elle collabore avec des ensembles baroques tels que les Talens Lyriques, Stradivaria ou encore le Concert d’Astrée.