© 2019 par Guilhem Vicard. www.collectif-flux.com . Proudly created with Wix.com

02

Les artistes. Une diversité d'artistes pour ravir vos oreilles à tous les moments de l'été !

Marion

Martineau

Le Choeur

Santalou

Clément

Guillemin

Lucia

Zarcone

 
MUSIKART-2-2017-014-Rlight.jpg
ENSEMBLE DE HAUTE-AUVERGNE

L'Ensemble de Haute-Auvergne se compose de 16 choristes et de 18 musiciens attachés. Spécialisé dans les grandes œuvres baroques pour choeur, orchestre et solistes, l'Ensemble accueille de nombreux artistes reconnus de toute la France et depuis de nombreuses années.

Son chef, Luc Macé-Malaurie, issu de la classe de direction du Conservatoire de Caen, a dirigé les œuvres de Bach, Mozart, Haydn ou Haendel en Normandie, en Alsace ou en Allemagne. Il est Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

DIRECTION

Luc Macé-Malaurie

Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres

 

SOLISTES

 

Soprani : Fabienne Macé-Malaurie, Chloé Bourdial

Alto : Catherine Agai

Ténor : Olivier Serindat

Baryton : Martin Barigault

 

ORCHESTRE

Violon  solo: Gaëlle Deblonde

Premiers violons : Emmanuelle Huet, Anny Gentilhomme

Seconds violons : Stéphanie Gentilhomme, Gwendoline Belleney,

François Perrier, Blanche Tilmant-Tatischef

Violons altos :Cécile Boyer-Borie, Olivier-Jean Avondo

Violoncelle : Anne-Cécile Tilmant-Tatischef

Contrebasse : Stéphane Coutaud

Basson : Charlaine Cariat

Première clarinette : Nathalie Rabette

Deuxième clarinette : Pierre Pommier

Première trompette : Guy-Claude Charcellay

Deuxième trompette : Jean-Claude Giffaut

Flûte traversière : Tess Macé-Malaurie

Timbales : Clément Gonod

Clavier : Dany Vernier-Isnard,

 

CHOEUR de CHAMBRE

 

Soprani : Fabienne Macé-Malaurie, Chloé Bourdial,

Tess Macé-Malaurie, Sénova Brémant

Alti : Catherine Agai, Nicole Deneboude, Anne Authier, Régine Ladent.

Ténors : Olivier Serindat, Patrick Filhol, Alain Malo, Corentin Macé-Malaurie

Basses : Jacques Ladent, Jean Cheminade, François Svoboda, Eric de Jong, Jean-Louis Kistler

 
Emmanuel-Resche-Portrait-Djavanshir.N_NE
EMMANUEL RESCHE

Emmanuel Resche,est un violoniste baroque franco-italien. Il a acquis une solide réputation comme violon solo, notamment à la tête de l’orchestre Les Arts Florissants, dirigé par William Christie. Le chef franco-américain l’a invité à mener son orchestre lors de différentes productions à travers le monde: à l’Opéra de Paris dans Jephtha de Handel, au Lincoln Center à New York dans la Création de Haydn, à la Brooklyn Academy of Music à New York et en Corée du Sud dans Rameau Maître à danser, en tournée aux États-Unis et en Colombie ou bien pour les tournées en Europe et en Russie des éditions 7 et 8 du Jardin des Voix. Il est par ailleurs le directeur artistique du dernier enregistrement d’airs de cour des Arts Florissants, paru en 2019 chez Harmonia Mundi.
Il débute le violon au conservatoire de Clermont-Ferrand dans la classe de Raphaël Chenot et découvre la musique ancienne au conservatoire de Nice. Après avoir obtenu son diplôme à Sciences Po Paris et étudié l’Histoire de l’Art, Emmanuel décide de se consacrer entièrement à la musique, voyageant pour approfondir sa connaissance des différentes écoles de violon baroque: il étudie avec Pablo Valetti à l’Esmuc (Barcelone) puis au CNSMDP, avec Enrico Onofri au Conservatoire de Palermo (Italie) et à la Juilliard School de New York avec Monica Huggett. Il fait ses débuts sur la scène newyorkaise en 2012 comme violon solo de l’orchestre Juilliard 415 sous la direction de William Christie, à la suite duquel le chef l’engage au sein des Arts Florissants.
Sa double culture et son attrait pour les beaux arts nourrissent son jeu et son travail de recherche esthétique. Il a été invité comme directeur musical pour des projets d’orchestre au CNSMDP, avec l’orchestre baroque du Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, ou comme formateur au Jeune Orchestre Atlantique de Saintes. Il est régulièrement invité comme violon solo au sein d’ensembles en France, Belgique, Portugal et Espagne, comme Il Gardellino, Marguerite Louise, Hemiolia, A Nocte Temporis, The New Baroque Times.
Il a enregistré comme chambriste et comme premier violon pour les labels Alpha et Harmonia Mundi. Son premier enregistrement dédié au répertoire pour violon du seicento dans le sud de l’Italie paraîtra pour le label Passacaille en 2019.

 
Bérangère Sardin-nb-bis.jpg
BERENGERE SARDIN

Bérengère sardin,

Bio plus complète dans le site : https://adlibitumcompagnie.com/artistes/berengere-sardin/

et : https://ensembleselene.wixsite.com/ensemble-selene/brengre-sardin
C’est  à l’ENM d’Angoulême que Bérengère Sardin débute ses études de musique en formation musicale, harpe moderne, flûte à bec, écriture, et analyse.

Après avoir obtenu son Baccalauréat scientifique en 2003, elle poursuit sa formation au CRR de Toulouse où elle s’initie à la harpe ancienne et suit les cours d’écriture, d’analyse et d’histoire des arts, en obtenant parallèlement une Licence de musicologie à l’Université de Toulouse Le Mirail en 2007.

Elle obtient en 2006, dans le cadre de l’ENM de Montauban, un DEM de harpe moderne et de flûte à bec (Mention TB) avec Anne Bacquerysse et Marc Armangaud, et entre cette même année au CNSMD de Lyon dans la classe d’Eugène Ferré.

En 2007, la fin de son cursus au département de musique ancienne du CRR de Toulouse lui attribue le Prix de harpe ancienne (Mention TB) avec Nanja Breedjik, et celui de flûte à bec avec Marc Armangaud.
Elle est actuellement inscrite en Master 2 avec Eugène Ferré au CNSMD de Lyon et bénéficie également de l’enseignement de Pierre Hamon en musique médiévale.
Avec la compagnie Ad Libitum et Claire Delgado-Boge, elle joue dans Chansons d’Amour, Correspondances Baroques (œuvres de Monteverdi, Charpentier, Lambert) et Raconte-moi l’Opéra (répertoire d’opéra) en collaboration avec des chœurs amateurs inclus dans le spectacle.
Marion Martineau_n-nb-bis.jpg
MARION MARTINEAU

Marion Martineau,

http://www.consort-sitfast.com/presentation/les-musiciens/
Née en 1982, Marion Martineau étudie le violoncelle au Concervatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Roland Pidoux où elle obtient son prix à l’unanimité. De 2008 à 2011, elle y bénéficie de l’enseignement de Christophe Coin dans la classe de viole de gambe où elle obtient également son prix en juin 2011. Marion Martineau est membre du consort de violes Sit Fast. Elle est régulièrement invitée à jouer au sein de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France. Avec Atsushi Sakaï, elle forme un duo à deux basses de viole, défendant autant le répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles que le répertoire contemporain. Consciente de l’importance de la musique dans les autres arts, elle affectionne particulièrement la création théâtrale. Elle collabore avec des ensembles baroques tels que les Talens Lyriques, Stradivaria ou encore le Concert d’Astrée.
 
maxresdefault.jpg
LLAURIANE NOURRY

Lauriane Nourry

Après avoir étudié le piano pendant dix ans, au conservatoire de Versailles,  elle intègre la classe de chant de Jacques Villisech dès l’âge de dix-sept ans. Sa pratique chorale tout au long de son enfance l’amène à participer à de nombreux concerts (Salle Pleyel, Vienne, Salsbourg, Prague). 

Elle gagne le premier prix du Concours Léopold Bellan à 18 ans et participe à de nombreux concerts avec son professeur de chant et chanteur baryton basse J. Villisech. 

En parallèle elle poursuit des études supérieures de Lettres Modernes (hypokhâgne et khâgne au Lycée La Bruyère de Versailles). Elle est titulaire d’une maîtrise de Lettres Modernes.

Elle entre ensuite dans la classe de Daniel Delarue au Conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve. En 2002, elle est admise dans les chœurs de l’Orchestre de Paris, après avoir auditionné auprès de Laurence Equilbey.

Elle obtient le CFEM puis un DEM de chant au Conservatoire de Clermont-Ferrand avec Viviane Durand en 2012.

Elle travaille régulièrement avec le professeur du CNSM de Paris, Pierre Mervant rencontré lors d’une master-class en 2008.

En Auvergne, elle participe à l’élaboration du spectacle lyricomique
« Bianca Tremollo », en 2010, qui rencontre un vif succès, puis elle participe à la création du quatuor vocal Vera Voce dont elle est la soprano, en 2011.

Elle enseigne également le chant et la formation musicale en Auvergne, puis en Polynésie Française où elle séjourne plusieurs années.

A son retour en 2014, elle est de nouveau la soprano du quatuor Vera Voce et la chanteuse du spectacle « Il était une fois Morricone », avec l’Ensemble instrumental des Volcans, en alternance avec le ténor Juan José Medina.

Son répertoire est large, de la musique baroque (tournée de concerts clavecin-voix avec Pierre Courthiade) à la création contemporaine : elle chante et enregistre en 2016 les créations de la compositrice Stéphane Bozec (œuvres « Passage » : clavecin –voix, « Ombre » pièce pour deux sopranes, avec Viviane Durand).

Elle a interprété différents rôles de soprano lyrique tels que Suzanne ou la Comtesse dans les Noces de Figaro (Mozart), Leïla dans les Pêcheurs de perles (Bizet), Mélisande dans Pelléas et Mélisande (Debussy), Cléopâtre dans Jules César (Händel).

 
Yoanna Crison FB profillight.jpg
YOANNA CRISON

Yoanna Crison a commencé le chant à 17 ans sous la direction de Thierry Reynaud au Puy-en-Velay. Elle poursuit l'apprentissage de la technique vocale et s'initie au piano avec Fabrice Maître à Clermont-Ferrand avant d'y intégrer le conservatoire en 2007. Elle obtient le certificat de fin d'étude musicale en chant et de musique de chambre en 2015 puis le COP (Cursus à Orientation Professionnelle, ancien DEM) en chant lyrique et musique de chambre. Elle se perfectionne ensuite auprès d’Isabelle Germain, professeur au CNSM de Lyon, Jan-Marc Bruin, Cécile Perrin et Hubert Humeau. En 2012, elle décide d’étudier le violoncelle avec Takashi Kondo. Son amour pour les musiques actuelles l'a poussé également à élargir son répertoire en participant à diverses formations.

Elle réalise régulièrement du renfort de chœurs : Chœur dans l’Enlèvement au Sérail de Mozart et Madame Butterfly de Puccini, productions du Centre Lyrique, Carmina Burana, Gloria et Magnificat de Vivaldi, Requiem de Duruflé, Messe en do mineur de Mozart, Didon et Enée de Purcell, final des Planètes de Holst avec l'orchestre Sostenuto.

​Elle est depuis 2017 professeur de chant à l'école de musique 2AM d'Aubière et à son compte.

MUSIKART-4-2018-012-clement-2.jpg
CLÉMENT GUILLEMIN

Clément Guillemin

Il débute l'apprentissage de la trompette à l'école de musique de Fains-les-Sources.

Premier prix de trompette, premier prix de musique de chambre, premier prix de culture musicale, Clément Guillemin obtient le Diplôme d’Études Musicales au Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims. Il remporte également un premier prix de trompette avec félicitations au concours artistique d'Epinal.
Il est par ailleurs titulaire d'une licence de musicologie obtenue à l’université de Nancy.

Membre du quintette de cuivres En'tract de 2007 à 2015, il crée et dirige le Chœur Diapason de 2011 à 2016.

Nommé en 2011 directeur du Conservatoire du Pays d'Etain en région Lorraine, en 2016 il prend la direction du Conservatoire Saint-Flour Communauté en Région Auvergne dont il dirige également le Chœur Santalou.

Il se produit régulièrement en formation de musique de chambre, orchestres, etc.

Nicolas_Saunière_2light.jpg
NICOLAS SAUNIÈRE

Nicolas Saunière

Titulaire du grand orgue de la cathédrale de Saint Flour depuis 2017, médaille d'orgue du conservatoire de Dijon en 2004, médaille d'harmonie et de formation musicale, CFEM de contrepoint et d'analyse musicale, il a eu l'occasion dès le début de sa carrière, d'accompagner la liturgie sur les grandes orgues de l'église Saint-Bernard de Dijon et la maîtrise de la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon. Titulaire du CAPES de musicologie, il est professeur d'éducation musicale à Saint Flour et Murat. Il accompagne les chorales du département comme Vallée de Chœur de Massiac et occasionnellement l'ensemble vocal d'Aurillac. Il a aussi plaisir à jouer dans le groupe de musiques actuelles « Le Murmure de la Rhue ».

 
 
 
Choeur_Santalou_Neuvéglise-sur-Truyère_2
LE CHOEUR SANTALOU

Crée en 1994, le Chœur Santalou, désormais intégré au Conservatoire de Saint-Flour Communauté, est constitué de cinquante chanteurs amateurs de bon niveau de Saint Flour, de son arrondissement et de la Lozère voisine. Il a pour projet artistique d'aborder un répertoire diversifié : du chant grégorien aux œuvres les plus contemporaines avec toujours la recherche et le travail du meilleur équilibre sonore, en adéquation avec l'esprit des œuvres travaillées.

Chaque année un répertoire nouveau est proposé à un public toujours plus large et de plus en plus satisfait. Pour illustrer l'éclectisme de ce répertoire, on peut citer, sans recherche de classement, Mon cœur se recommande à vous de Roland de Lassus (XVème siècle), Scarborough fair / The sound of silence d'après Simon et Garfunkel, Calme des nuits de Camille Saint-Saëns, The show must go on de Queen, Ave Maris stella de Guillaume Dufay (XVème siècle), l'Introit du Requiem de Gabriel Fauré, Barcarolle de Jacques Offenbach, Nothing else matters de Metallica, Pavane de Gabriel Fauré ou encore El grillo de Josquin des Près (XVIème siècle).

Le Chœur privilégie un travail approfondi dans un climat sérieux mais également chaleureux. Son dynamisme l'amène à collaborer avec différents acteurs artistiques de la région : orchestres, chorales, organiste, chanteurs solistes... Pour la saison 2018/2019, le Chœur conduit principalement deux projets en parallèle.

D'abord, une œuvre du compositeur et professeur de musique Nicolas Saunière, la comédie musicale "Lorelei" en partenariat avec les élèves de musiques actuelles des collèges de Saint-Flour et de Murat, l’orchestre symphonique du Conservatoire de Saint Flour Communauté et l’ensemble à cordes de l’école de musique de Brioude. Cent-quatre-vingts musiciens sur scène pour vous raconter l’histoire de Lorelei, une nymphe de la mythologie germanique, blessée sentimentalement, qui attire, par ses chants, les navigateurs du Rhin jusqu'à leur perdition, comme les sirènes de la mythologie grecque… L'entrée aux trois représentations qui seront données à Saint-Flour et à Murat les 18, 19 et 20 juin prochains sera libre.

Puis le concert de la Nuit des Eglises, le 6 juillet 2019, mis sur pied en partenariat avec le Pays d'Art et d'Histoire, le diocèse de Saint-Flour et l'Abbé Philippe Boyer, recteur de la cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour. Un concert aux "Couleurs d'Italie" exceptionnel avec des airs célèbres d'Alessandro Scarlatti, le Miserere Mei, Deus de Gregorio Allegri et le plus abouti, le plus original et le plus célèbre gloria d'Antonio Vivaldi, le "Gloria" RV 589. Clément Guillemin, trompettiste et directeur du Conservatoire de Saint-Flour Communauté et son complice Nicolas Saunière, organiste et compositeur cité plus haut, avec le Chœur Santalou accompagneront les chanteuses lyriques Lauriane Nourry et Yoanna Crison pour l'un des sommets de la saison musicale à Saint-Flour.

Emma Wauters.jpg
EMMA WAUTERS

Emma Wauters est née dans une famille de musiciens et, très jeune, a commencé la harpe au Conservatoire Municipal de Bruges. Depuis 2009, Emma se consacre exclusivement à la musique et, à l'issue de ses études au Conservatoire Royal d’Anvers, reçoit la plus haute distinction. De 2015 à 2017, Emma se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en participant à de nombreuses master classes.

Lauréate de nombreux prix internationaux, elle participe au Festival de Heidelberg où elle joue avec le quatuor Danel en 2012 en tant que jeune talent.

Emma se produit également en musique de chambre, particulièrement en duo 'Aznèm' avec sa sœur jumelle Astrid, violoncelliste et en duo avec son autre sœur Mathilde, harpiste. En novembre 2018 elle est invitée avec Mathilde au Concertgebouw de Bruges.

Emma fait très régulièrement partie de l'orchestre Brussels Philarmonic , du Symfonieorkest Vlaanderen, de l'Orchestre de la Monnaie et de l'Orchestre Philarmonique Royal de Liège. Elle a aussi joué avec le Sinfonieorchester d'Aix-la-Chapelle, le Landestheater Detmold (considéré comme la plus grande scène de voyage d'Europe) et l'Orchestre Symphonique de Saint-Etienne.

Emma enseigne actuellement au Conservatoire Municipal de Bruges et à l'Académie de Torhout.

 
 
AGNÈS PEYTOUR

Née à Nice, Agnès Peytour a commencé l’étude de la harpe dès l’âge de sept ans au Conservatoire National de Région de sa ville natale où elle a obtenu, à l’unanimité, le premier prix de harpe et les premiers prix de formation musicale et de musique de chambre.

Son cursus universitaire au Conservatoire Royal de Bruxelles a été couronné par le Master de Musique comprenant le diplôme supérieur de harpe délivré avec grande distinction, les premiers prix d’harmonie, de formation musicale et de musique de chambre. Elle est titulaire du diplôme de pédagogie délivré par le Conservatoire Royal de Bruxelles.

Agnès Peytour enseigne la harpe aux Ecoles Européennes de Bruxelles et au Conservatoire d’Anderlecht. Par ailleurs, elle est co-fondatrice du Concours National de harpe Harpegio.

Agnès Peytour a joué au sein de différents orchestres dont l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Philharmonique de Liège et l’Orchestre de l’Opéra de Liège et a donné de nombreux récitals en France et à l’étranger.

En France, elle a, entre autres concerts, participé aux Flâneries Musicales de Reims, aux Concerts Classiques d'Epinal, au Festival de Musique Sacrée de Nice mais aussi au Festival de Musique classique de Saint-Maximin et a joué au Palais des Papes d'Avignon.

Depuis 2008, elle joue au sein du Duo de harpes Néféli avec la harpiste Primor Sluchin que sa prochaine maternité conduit à suspendre temporairement son activité de concert.

 
 
Bogumila avec Joanna et Alicja Wojnowska
BOGUMILA GIZBERT-STUDNICKA

Bogumila Gizbert-Studnicka - clavecin.

Spécialiste du domaine rhétorique dans la musique ancienne, elle est lauréate du Festival de piano de Slupsk en 1973 et obtient une distinction au Concours International de clavecin de Bruges en 1977. Directeur artistique du Festival Baroque d’Auvergne et du Festival International "Les Jeunes Artistes à Cracovie", elle enseigne le clavecin, la basse continue et la musique de chambre depuis 1973 au Conservatoire Supérieur de Musique de Cracovie où elle est Professeur d’Etat depuis l’an 2000.

Elle a été membre des jurys du Concours de Clavecin Wanda Landowska à Cracovie et du Concours Steinway à Paris, Elle donne des master classes d’interprétation de musique ancienne, de basse continue et de la connaissance de la rhétorique dans le domaine baroque.

Bogumiła Gizbert-Studnicka enregistre et joue régulièrement en France, Allemagne, Belgique, Hollande, Pologne, Japon, Australie, Nouvelle Zélande ainsi que pour la radio et la télévision dans son pays. Elle a enregistré des disques consacrés à Vivaldi, Bach, Mozart, Piazzolla, Hasse et aussi, en 2003, avec la Philharmonie de Berlin une nouvelle version des 4 Saisons de Vivaldi pour le groupe EMI classiques vendu, dans le monde, à plus de cinq millions d’exemplaires.

Bogumila avec Joanna et Alicja Wojnowska
JOANNA WOJNOWSKA
ALICJA WOJNOWSKA

Joanna Wojnowska - soprano

Après de brillantes études au Conservatoire de Katowice, elle entreprend des études supérieures au Conservatoire National Supérieur de Musique de Wroclaw sous la conduite du Prof. Piotr Łykowski. Elle suit alors des Master-Class auprès de Peter Mura, Ingrid Kremling et Andreas Schmidt.

Joanna Wojnowska est une chanteuse complète, avec des rôles d’oratorio, cantates, des rôles d’opéra et opérettes dans tout le répertoire du baroque romantique jusqu’au contemporain. Elle collabore avec beaucoup d’ensembles et de théâtres lyriques en Pologne. Elle chante en concert dans toute l’Europe et prend part régulièrement à des festivals. C’est une pédagogue très recherchée qui enseigne au conservatoire et qui a permis de former des chanteurs qui se produisent sur toutes les scènes d’Europe.

Alicja Wojnowska - soprano

Après avoir terminé ses études de guitare au conservatoire de Gliwice, elle entame actuellement, en classe de chant soliste, une formation de second degré auprès du professeur Magdalena Spytek-Stankiewicz.

Elle est finaliste du Vème concours vocal national Z.Noskowski de Brzesko en Pologne. Elle se produit régulièrement depuis quelques années avec sa mère Joanna.

 
maxresdefault.jpg
BRINTZIG

BrinTzig, c'est Aurélie Chenille, ex-violoniste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France et violon chef d'attaque à l’Orchestre d’Auvergne, Davy Sladek aux saxophones et clarinette, Sébastien Amblard à la contrebasse et François Brunel à la guitare.
Réunis autour de la même envie de partager l’émotion et la fougue des musiques tziganes, les musiciens de BrinTzig interprètent un répertoire inspiré par des mélodies traditionnelles russes, hongroises, roumaines…
BrinTzig montre aussi son originalité grâce à ses propres compositions, recréant l’esprit festif et mélancolique de l'âme tzigane, mêlées d’improvisations endiablées avec quelques touches de jazz. Avec, en prime, dans ce concert, l'idée de nous faire redécouvrir le répertoire de Bach teinté aux couleurs jazz et tzigane.

Aurélie Chenille - violon

Davy Sladek - saxophones, clarinette
Sébastien Amblard - contrebasse
François Brunel - guitare

 
V-nb.jpg
VIRGILE ROCHE

Virgile Roche - piano

Né en 1998 à Saint-Flour, Virgile Roche a étudié au Conservatoire de Clermont-Ferrand où il a obtenu ses prix de piano et de musique de chambre. Passé entre temps par le Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés, il est admis au Conservatoire Supérieur de Paris (CNSMDP) à l'âge de dix-sept ans et y étudie le piano depuis septembre 2016 dans la classe d'Emmanuel Strosser et de Cécile Hugonnard-Roche.

Il a depuis été également admis dans les cursus d'accompagnement, de pédagogie et d'écriture où il vient d'obtenir son prix d'harmonie.

Il a eu la chance de travailler, au cours de stages et master classes, avec des pianistes et pédagogues renommés tels que Pascal Devoyon, Francois Dumont, Bernard d'Ascoli …

Distingué lors de plusieurs concours internationaux, il est par ailleurs lauréat de la fondation Royaumont depuis 2018.

 
Mélisande_Ponsin_1.jpg
MÉLISANDE PONSIN

Mélisande Ponsin - violoncelle

Née en 1999 dans une famille de musiciens, Mélisande commence le violoncelle à l'âge de cinq ans au Conservatoire de Nice dans la classe de Brigitte Blondeau où elle obtient en 2014 son DEM. Elle part ensuite étudier en cycle de perfectionnement dans la classe de Matthieu Lejeune au CNR de Saint Maur des Fossés.

A l’âge de seize ans, elle est admise au CNSMDP dans la classe de Marc Coppey et Pauline Bartissol où elle étudie actuellement. Passionnée par le répertoire orchestral, Mélisande a participé aux sessions de l'Orchestre des Jeunes de la Méditerranée ainsi que de l'Orchestre Français des Jeunes en tant que violoncelle solo. Elle s'est également produite dans les plus grandes salles européennes (Elbphilharmonie à Hambourg, Het Concertgebouw à Amsterdam, Musikverein à Vienne, notamment) au sein de l'Orchestre Gustav Mahler des Jeunes en 2018 et 2019.

 
Hugo Meder 1light.jpg
HUGO MEDER

Hugo Meder - violon

Né en 1996 à Strasbourg, Hugo découvre le violon à l’âge de cinq ans. En 2010, il rejoint la classe d'Ana Reverdito-Haas au Conservatoire de Strasbourg. En participant aux classes de maître, il a l'occasion de rencontrer de grands noms tels que Marina Chiche, Didier Lockwood, Amiram Ganz …

Après avoir décroché une médaille d'or premier nommé au conservatoire de Strasbourg, Hugo est reçu au CNSMDP où il étudie actuellement dans la classe d'Alexis Galpérine pour le violon et d'Emmanuelle Bertrand et Claire Désert pour la musique de chambre.

Il a eu la chance de se perfectionner auprès de musiciens renommés tels que le quatuor Modigliani, Pierre Fouchenneret, Olivier Charlier, le quatuor Ébène, Marc Coppey…

Lucia Zarcone
LUCIA ZARCONE

Lucia Zarcone - piano

Lucia Zarcone, pianiste, étudie la musique au Conservatoire de Trieste (Italie); elle en sort diplômée en piano (2011) et en accompagnement (2012) avec les félicitations du jury.

Lauréate du «Prix Nationale des Arts pour la musique de chambre» en 2012 (Turin, Italie), ainsi que du concours «L. Caraian» de Trieste dans la même année, elle se produit dans de nombreuses villes italiennes (auditorium Pollini de Padoue, Palais du Gouvernement de Trieste, salle Lingotto de Turin…) mais aussi en Belgique (grande salle du Conservatoire Royal, auditorium du MIM), Croatie, Pologne, France. Elle travaille ensuite un an en tant qu’accompagnatrice dans la classe de chant du Conservatoire Royal de Bruxelles. Admise en 2014 dans la classe de musique de chambre de Chantal de Buchy à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot, elle obtient en 2015 son diplôme supérieur de musique de chambre.

En janvier 2015, elle crée un duo avec la soprano française Jennifer Courcier : ensemble, elles participent aux académies d’été du Mozarteum de Salzbourg où elles travaillent le répertoire du lied avec Hartmut Holl. En octobre 2015, elles sont lauréates du concours international de lieder et mélodies de Gordes, qui leur permet de se perfectionner en mai 2016 avec le grand pianiste et chef de chant Jeff Cohen. Toujours à Gordes, elles se produisent au théâtre des Terrasses au côté du ténor Yann Beuron. En 2017, elles sont retenues pour participer à la saison des concerts « jeunes talents » du Petit Palais et en décembre 2017, joueront ensemble à l’Opéra de Nancy.

En août 2017, Lucia accompagne le ténor Yann Beuron et la soprano Juliette Allen pour un concert de mélodies françaises.

Lucia travaille deux ans (2015-2017) le répertoire du lied et de la mélodie avec Françoise Tillard au sein du conservatoire Hector Berlioz (Xème arrondissement de Paris).

C’est là qu’elle fait la rencontre de Galatée Berlioz, pianiste, avec qui elle décide de créer un duo à quatre mains. Elles se produisent dans toute la France avec leur programme dédié à la Danse, « la Danse à quatre mains ». Elles remportent le premier prix et le prix spécial du jury du concours international Léopold Bellan 2017 dans la catégorie quatre mains/deux pianos. Elles sont invitées à venir jouer à Vienne (Autriche) au cours de l’année 2018 ainsi qu’au festival du Cap Ferret (juillet 2018).

Depuis 2015, elle est accompagnatrice de la classe de chant au Conservatoire des Portes de l’Essonne et, depuis 2018, au Conservatoire d'Orléans.

Tous les spectateurs du concert de Musik'Art Cantal donné à Montchamp, le 18 août 2018, ont toujours présente à l'esprit la prestation époustouflante, terminée par deux rappels mémorables, de Lucia et de Jennifer Courcier dans leur programme d'airs d'opéra dédié à Claude Debussy et à ses contemporains.

 
 
Galatee-Berlioz.jpg
GALATÉE BERLIOZ

Galatée Berlioz - piano

Née à Paris en 1986, Galatée Berlioz débute le piano à l'âge de dix ans.

En 2005, elle intègre l'Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot dans la classe de Françoise Buffet Arsenijevic. Deux ans plus tard, elle remporte le Premier Prix du concours de l'UFAM à l'unanimité.

Tout en poursuivant ses études à l'Ecole Normale, elle est admise en 2008 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt dans la classe d'accompagnement de Julien Lepape. Elle travaille les lieder et mélodies avec Marie-Paule Siruguet.

En 2010, elle obtient deux diplômes à l'Ecole Normale : le diplôme supérieur d'enseignement dans la classe de Françoise Buffet Arsenijevic et le diplôme supérieur de musique de chambre dans la classe de Chantal de Buchy.

Elle intègre ensuite la classe de piano de Michaël Wladkowski. Elle se perfectionne avec François Chaplin, Aquiles Delle Vigne, Pilar Valero, Andrea Corazziari, Fabio Bidini, Gabriel Tacchino.

En 2015, elle approfondit sa technique d'accompagnement dans la classe de mélodies et lieder de Françoise Tillard au conservatoire de Paris Xème, en binôme avec la mezzo Marion Gomar.

Elle donne des récitals en tant que soliste, chambriste ou accompagnatrice en France et à l'étranger (salle Cortot, château d'Ursel, Flaine, Abbaye de Valmagne, La petite Malmaison, Château Lastours, Institut des Jeunes Aveugles, église réformée du Luxembourg, conservatoire de Murcia en Espagne, etc.).

Parallèlement, elle se consacre à l'enseignement et occupe un poste d'accompagnatrice aux Conservatoires de Sèvres et de Saint-Cloud.

Passionnée par la musique de chambre, elle crée plusieurs ensembles :

  • l'ensemble TriOpéra avec la mezzo-soprano Marion Gomar et l'alto Léopoldine Bonnet.

  • le quatre mains Opus 4 avec le pianiste Valentin Carayol.

  • un duo avec la soprano Elen Hervochon.

  • un duo avec la mezzo-soprano Alexandra Kaminski.

  • un duo avec la clarinettiste Fanny Vasseur.

  • un duo à quatre mains "DOS ALMAS" avec la pianiste Lucia Zarcone, duo qui a remporté le premier prix et le prix spécial du jury du concours international Léopold Bellan 2017 dans la catégorie quatre mains/deux pianos. Elles ont été invitées à aller jouer à Vienne (Autriche) et au Cap Ferret en 2018.

www.galateeberlioz.com