© 2019 par Guilhem Vicard. www.collectif-flux.com . Proudly created with Wix.com

Sam 20 juillet

CHALIERS
"Opéra et moi... Émoi"

Lever de rideau sur le meilleur de l’opéra. Allemagne, France, Italie, Etats-Unis… le Duo Néféli - quatre mains et quatre-vingt quatorze cordes de virtuosité - vous propose un tour du monde des plus retentissants airs d’opéra, portés par la magie et la fougue de deux harpistes de talent. Du bel canto à l'improvisation jazz, de la musique intime de cour française à l'exubérance andalouse, c'est à un voyage musical extraordinaire que vous êtes invités, à travers trois siècles de musique.

Le programme du concert
  • Jean- Baptiste CARDON (1760 -1803) : Une ariette d'opéra comique arrangée en duo « comme un éclair »

  • Giovanni CARAMIELLO (1838 - 1938) : Le Barbier de Séville de Rossini

  • Giovanni CARAMIELLO (1838 - 1938) : Divertissement varié sur “La Traviata” de Giuseppe Verdi

  • Vincenzo BELLINI (1801 - 1835) : Fantaisie sur “Casta Diva”

  • Carl OBERTHUR (1819 - 1895) : Marche-Fantaisie sur l'opéra Amadis opus 294 

  • John THOMAS (1826 - 1913) : Variations sur Carmen de Bizet

  • George GERSHWIN (1888 - 1937) : Suite from Porgy and Bess (1934) (arr. Stanley Chaloupka)

 

 

Agnès Peytour - harpe       +

Emma Wauters - harpe       +

« NEFELI, c’est la fille de brumes et de nuages, l’être imaginaire qui fut enlevé des cieux par le caprice de Zeus et dont l’improbable réalité tenait à la beauté de sa complainte. »

Le Duo Nefeli est une histoire d’amitié : deux étudiantes françaises, Agnès et Primor, se croisent lors d’un stage de harpe, en France…  Dix ans plus tard, elles se retrouvent, en Belgique et se découvrent une même passion, une même vision de la musique. De ces retrouvailles naîtra en 2008 le Duo Nefeli.

Les pièces interprétées par les deux jeunes femmes embrassent le répertoire de la musique classique allant du XVIème au XXème siècle.  Leur duo s’inscrit dans une longue tradition avec des pièces originales auxquelles viennent s’ajouter des transcriptions choisies et retravaillées afin de mettre en valeur les couleurs, les effets sonores, les audaces, la virtuosité qu’un duo de harpes autorise.

Depuis sa création, le duo s’est produit régulièrement en Belgique : au Palais des Beaux-Arts, au Musée des Instruments de Musique (MIM) et à l’Atelier Marcel Hastir (Bruxelles), à la Maison de la Poésie (Namur), au Musée des Beaux-Arts (Charleroi et Liège) ainsi qu’au Festival de Florenville. Agnès et Primor restent aussi fidèles à leur premier amour, la France : leur premier concert eut lieu en 2008 au Palais des Papes d’Avignon.  Depuis, Lille, Carqueiranne, Aubusson et bientôt Grenoble ont eu la joie de les entendre.

Au fil des années les deux musiciennes se sont découvert un même désir de transmission : en collaboration avec d’autres harpistes, elles ont fondé l’Association Harpegio en Belgique, et créé un concours destiné aux jeunes musiciens ainsi qu’une Master Class, en partenariat avec le Musée des Instruments de Musique de Bruxelles. Elles travaillent régulièrement pour les Jeunesses Musicales et enseignent la harpe en Académie.

Dans l'attente d'un heureux évènement et évitant les longs déplacements, Primor Sluchin sera remplacée, à Chaliers, par Emma Wauters.

 

Agnès Peytour :

née à Nice, Agnès Peytour a commencé l’étude de la harpe dès l’âge de sept ans au Conservatoire National de Région de sa ville natale où elle a obtenu, à l’unanimité, le premier prix de harpe et les premiers prix de formation musicale et de musique de chambre.

Son cursus universitaire au Conservatoire Royal de Bruxelles a été couronné par le Master de Musique comprenant le diplôme supérieur de harpe délivré avec grande distinction, les premiers prix d’harmonie, de formation musicale et de musique de chambre. Elle est titulaire du diplôme de pédagogie délivré par le Conservatoire Royal de Bruxelles.

Agnès Peytour enseigne la harpe aux Ecoles Européennes de Bruxelles et au Conservatoire d’Anderlecht. Par ailleurs, elle est co-fondatrice du Concours National de harpe Harpegio.

Agnès Peytour a joué au sein de différents orchestres dont l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Philharmonique de Liège et l’Orchestre de l’Opéra de Liège et a donné de nombreux récitals en France et à l’étranger.

En France, elle a, entre autres concerts, participé aux Flâneries Musicales de Reims, aux Concerts Classiques d'Epinal, au Festival de Musique Sacrée de Nice mais aussi au Festival de Musique classique de Saint-Maximin et a joué au Palais des Papes d'Avignon.

Depuis 2008, elle joue au sein du Duo de harpes Néféli avec la harpiste Primor Sluchin que sa prochaine maternité conduit à suspendre temporairement son activité de concert.

 

Emma Wauters

est née dans une famille de musiciens et, très jeune, a commencé la harpe au Conservatoire Municipal de Bruges. Depuis 2009, Emma se consacre exclusivement à la musique et, à l'issue de ses études au Conservatoire Royal d’Anvers, reçoit la plus haute distinction. De 2015 à 2017, Emma se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en participant à de nombreuses master classes.

Lauréate de nombreux prix internationaux, elle participe au Festival de Heidelberg où elle joue avec le quatuor Danel en 2012 en tant que jeune talent.

Emma se produit également en musique de chambre, particulièrement en duo 'Aznèm' avec sa sœur jumelle Astrid, violoncelliste et en duo avec son autre sœur Mathilde, harpiste. En novembre 2018 elle est invitée avec Mathilde au Concertgebouw de Bruges.

Emma fait très régulièrement partie de l'orchestre Brussels Philarmonic , du Symfonieorkest Vlaanderen, de l'Orchestre de la Monnaie et de l'Orchestre Philarmonique Royal de Liège. Elle a aussi joué avec le Sinfonieorchester d'Aix-la-Chapelle, le Landestheater Detmold (considéré comme la plus grande scène de voyage d'Europe) et l'Orchestre Symphonique de Saint-Etienne.

Emma enseigne actuellement au Conservatoire Municipal de Bruges et à l'Académie de Torhout.