Musique classique, piano et violon en l'église St Mathieu à Salers

8 AOÛT

20H30
ENSEMBLE
GEORGE SAND

SALERS


EGLISE SAINT MATHIEU

PROGRAMME

Frédéric Chopin 1810- 1849
Preludium Des – dur op.28 nr 15

Ignacy Jan Paderewski 1860-1941
Album Tatrzańskie op. 12

Janusz Bielecki
Rozkochanie
Zaspokojenie
Pożądanie         Ireneusz Boczek – piano

10 min de pause…

Wolfgang Amadeus Mozart  1756-1791
Sonate pour violon et piano e – moll KV.304

Ignacy Jan Paderewski
Melodia G – dur op.16 nr 2

Janusz Bielecki
Melencholia

Roman Statkowski 1859- 1925
Krakowiak stylizowany op.7

"AUBADE POUR UN ÉTÉ"



Ireneusz Boczek
piano

Termine avec mention le Conservatoire Supérieur de Musique de Cracovie classe du professeur Stefan Wojtas.

Il se spécialise ensuite comme soliste auprès du professeur Katarzyna Popowa- Zydroń au Conservatoire Supérieur de Gdansk.

Il est lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux, et a suivi nombre de Master class entre autres auprès de Vera Gornostaeva (Russie) et Arie Vardi (Izrael).

Il a eu la chance d’avoir été boursier de la fondation " Daj Szansę ” et du Lions Club de Berlin-Grűnewald.

Il a entamé une carrière internationale de soliste et s’est produit en Allemagne, Italie, Espagne, Hongrie, Ukraine, en Chine et au Japon.

Ireneusz Boczek est un arrangeur symphonique très apprécié à la télévision par de grands noms de la chanson polonaise, mais aussi pour les programmes télévisuels de grande diffusion.


Justyna Dybek-Boczek
violon

Premier violon du Quatuor " Manus ”.

Violoniste permanente de l’Orchestre Beethoven sous le patronage d’Elisabeth Penderecka.

En tant que membre de cet orchestre très prestigieux, elle a travaillé pour le Cinéma comme musicienne de studio et aussi pour le direct à la Television avec de grands artistes et réalisateurs polonais.

Compositeur invité : Janusz Bielecki
La musique d'un passionné...

Janusz Bielecki (1961) – Compositeur et homme d’affaires polonais créateur de musique solo, musique de chambre et symphonique.

Sa Fondation a été créée dans le but d’aider et de sponsoriser de jeunes musiciens, la culture et la science en organisant des évènements et concerts prestigieux dans toute l’Europe.

Le Festival Baroque d’Auvergne le met cette année en exergue en le présentant au public français à travers quelques-unes des œuvres de son répertoire.

Salers

"Situé à l'entrée du Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne, Salers est un véritable joyau architectural classé parmi les Plus Beaux Villages de France. Il surplombe fièrement les vallées de la Maronne, du Rat et de l'Aspre. Perchés à neuf-cent-quarante sept mètres d'altitude, ses remparts de lave sombre et ses maisons préservées ont su résister aux assauts du vent et des armes.

Si vous empruntez les chemins de randonnée, vous découvrirez dans un environnement privilégié les magnifiques troupeaux de vaches Salers. Cette race, reconnue dans le monde entier, fait la fierté des éleveurs locaux.

Chers amis, Salers vous attend, vous y passerez un agréable moment de convivialité. La saveur de ses produits locaux proposés dans un cadre prestigieux, entre remparts et tours de garde, hôtels Renaissance et maisons classées, vous immergeront dans un univers oublié.

Notre photothèque est à votre disposition pour vous offrir une autre façon de découvrir Salers et son environnement exceptionnel.

Le village de Salers est fier et heureux de vous recevoir".

L'Eglise Saint Mathieu de Salers

L'église Saint Mathieu (et non Matthieu : la clé de voute est bien marquée Mathieu) existe au moins depuis le XIIIème siècle. On estime que son porche (protégé par les Monuments Historiques) remonterait à la fin du XIIème siècle. Située dans les faubourgs entre le château et le centre ville clos par les remparts, elle s'élève sur une place dégagée en 1935 par la destruction d'un lot de quatre maisons.

L'église d'origine couverte de paille, a été reconstruite à partir de la fin XVème siècle et jusqu' au milieu du XVIème siècle, en tuf volcanique et en lauzes, par l'architecte Blandin Bompard. La date de 1547 figure sur l'une des clés de voûte. L'église fut  consacrée le 7 septembre 1552 . Le clocher a subi de nombreuses attaques de la foudre, qui ont engendré des démolitions en 1620, en 1820 et en 1887. Une nouvelle reconstruction de la tour du clocher a eu lieu au XIXème siècle (voir le cliché de l'ancien clocher dans notre rubrique PHOTOS). Le clocher du XIXème siècle a été réalisé par l'architecte Cyr Aymar.

A l'angle extérieur nord de l'église on pouvait admirer jusqu'il y a peu une Pietà dans une niche creusée pour elle. Cette Vierge en grès polychrome du XVème siècle, dite Vierge de Douleurs, a été restaurée et est désormais conservée dans une chapelle de l'église. La niche vide est du plus triste effet. A droite du porche, à environ 3 mètres de hauteur, on distingue une pierre qui porte une inscription, plus ou moins lisible selon la luminosité, le premier mot semble être Mathieu dans une calligraphie ancienne.