L'Orchestre Symphonique des Dômes, l'Ensemble Dômes en choeur et la Chorale Santalou pour interpréter des pièces de Gilles Raynal, Modeste Moussorgski et la cantate Opus 1 St Jean Damascène de Sergueï Taneïev.

14 JUIN

18H00
HALLE AUX BLEDS
SAINT-FLOUR

ORCHESTRE
SYMPHONIQUE
DES DOMES


DOMES EN
CHOEUR


CHORALE
SANTALOU

L'ÂGE D'OR DE LA MUSIQUE RUSSE
La Cantate Opus 1 St Jean Damascène

de Sergueï Taneïev (1856 - 1915)

Une pièce musicale pour choeurs à quatre voix et orchestre symphonique.

Dirigés par Gilles Raynal, le chef d’orchestre et compositeur clermontois, sanflorain d’origine et de cœur, 150 choristes et musiciens de "Dômes en chœur", de la chorale "Santalou" et de l’Orchestre Symphonique des Dômes interprèteront la cantate "Saint Jean Damascène" de Serguei Taneïev.

Dans cette toute première composition de 1884, tirée d’un poème de son ami Alexandre Tolstoï qui eut bien du mal à passer la censure impériale, le compositeur, élève de Piotr Tchaïchovski, célèbre la noblesse tragique et solennelle de l’âme slave, combinant admirablement le contrepoint de Bach, le souffle du romantisme et la grandeur de la liturgie russe.

En trois parties de longueur inégale, la cantate, qui fut également surnommée « Un Requiem Russe », combine le ton des anciens chants orthodoxes avec une écriture musicale savante de style germanique.


PLUS DE 150 MUSICIENS ET
CHORISTES SUR LA SCENE DE LA HALLE AUX BLEDS POUR UN DES SOMMETS DE LA SAISON CULTURELLE !




PROGRAMME


EGALEMENT AU
PROGRAMME DE

CE CONCERT >>

PROGRAMME


Symphonie N°4 pour cordes de Gilles Raynal (2001)

Hommage à Bartok


L'une des 50 pièces du compositeur chef d'orchestre.

Prélude - Fugue - Scherzo


Une Nuit sur le Mont Chauve 

de Modeste Moussorgski (1839 - 1881)

Poème symphonique (1867) inspiré d'une nouvelle de Nicolas Gogol qui met en scène le sabbat des sorcières. L'orchestration a été réalisée par Nikolaï Rimski-Korsakov en 1886.

Les Danses Polovtsiennes

d'Alexandre Borodine (1833 -1887)

Ces pièces sont issues de l'opéra inachevé "le Prince Igor" dont Alexandre Borodine entreprit la composition dès 1869 et que Nicolaï Rimski-Korsakov et Alexandre Glazounov s'attachèrent à terminer après sa mort en 1887.

Cet ouvrage est fondé sur une légende russe du XIIIème siècle racontant la lutte entre les Russes, menés par Igor, et les guerriers polovtsiens de Kontchak. Celui-ci, ayant fait prisonnier Igor, fait danser ses esclaves et ses guerriers au son d'une musique de plus en plus sauvage.


L'ORCHESTRE SYMPHONIQUE DES DÔMES

L'Orchestre Symphonique des Dômes est bien connu à Saint-Flour , il y a même célébré son 30ème anniversaire en juin 2014.

Quel chemin parcouru, depuis 1984, sous la direction de Gilles Raynal ! 110 programmes symphoniques, 500 concerts par 500 musiciens régionaux (enseignants ou futurs musiciens professionnels), l'accueil de grands solistes internationaux, l'inspiration de 40 créations contemporaines, la liste de ses performances est longue et s'allonge chaque année tant est grande la volonté d'innovation et de création de la phalange auvergnate.

Aujourd'hui pleinement intégré dans le paysage musical de la région, l'Orchestre Symphonique des Dômes avec ses 76 musiciens poursuit ses collaborations fructueuses avec les principaux acteurs artistiques d'Auvergne et continue de donner naissance à de grands projets fédérateurs rassemblant chœurs et orchestre à l'image du programme de ce concert.

Soutenu par la Région Auvergne, le Département du Puy-de-Dôme, la DRAC Auvergne et la Fondation d'Entreprise Michelin, l'Orchestre Symphonique des Dômes a permis, depuis 2007, la diffusion décentralisée d'une quarantaine de concerts notamment dans l'ensemble du département du Puy-de-Dôme.


GILLES RAYNAL, DIRECTEUR ARTISTIQUE, CHEF D'ORCHESTRE & COMPOSITEUR

Élève au Conservatoire national de région de Clermont-Ferrand, il obtient une médaille d’or dans chacune des disciplines : "classe d’écriture", "composition" et "direction d’orchestre". En 1981, il continue ses études à l’École normale de Paris où il obtient un premier prix de « fugue » dans la classe de Ginette Keller. Il travaille également la composition avec Max Deutsch et la direction d’orchestre avec Alexandre Myrat pendant une période de deux ans.

En 1984, il crée l’Orchestre Symphonique des Dômes avec lequel il donnera plus de trois cents concerts jusqu’à ce jour et plus de trente créations. En 1986, il travaille avec Franco Donatoni, à l’Académie internationale supérieure de musique de Milan où il écrit et dirige des œuvres du répertoire contemporain.

De 1987 à 1992, nommé professeur titulaire pour les classes d’écriture et de composition au conservatoire de musique de Cournon d’Auvergne, il est également le directeur artistique de la Semaine d’art contemporain et des Ateliers Concerts, ensemble musical essentiellement tourné vers la recherche et la création.

L’Orchestre d’Auvergne, fondé en 1981, donne en création nombre de ses œuvres : en 1992, « Patience dans L’azur », concerto pour violoncelle et orchestre, en 1994, « A sacris », œuvre dédiée à Gordan Nikolitch, puis en février 2004, au Kennedy Center de Washington, « Collection pour cordes » sous la direction d’Arie van Beek. Cet orchestre assurera également la création de « Métacristin » (2005) pour cordes, percussions et dispositif électronique puis « Passé composé II » (2006) qui viendra fêter les 25 ans de cette formation.

Répondant à des commandes régionales provenant de l’Orchestre d’Auvergne, de la Comédie ou encore du Conservatoire de Clermont-Ferrand, Gilles Raynal est également le lauréat de plusieurs prix internationaux ; son catalogue comporte aujourd’hui, une soixantaine d’œuvres touchant aussi bien la musique de chambre que la musique symphonique.

L’ensemble de la carrière de Gilles Raynal est couronné par le prix « Mège » qu’il reçoit en 2007 de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts à Clermont-Ferrand.


DÔMES EN CHOEUR

Constitué en 2012 à Chamalières (Puy-de-Dôme) sous l’impulsion d’Adel Toualbi, l'Ensemble vocal Dômes en chœur est formé de choristes amateurs confirmés dont la plupart ont déjà été dirigés par Adel Toualbi, chef de chœur professionnel et directeur musical, au sein d’autres ensembles vocaux.

Les choristes sont sélectionnés par le chef de chœur après audition individuelle.

Dômes en Chœur a pour vocation de donner, en concert, des œuvres du répertoire sacré, baroque et contemporain.


ADEL TOUALBI, chef de coeur & directeur musical

Guitariste, percussionniste et chanteur, Adel Toualbi obtient son diplôme de professeur de musique à Alger et se passionne pour le chant choral.

Il entre au Conservatoire National de Région de Marseille en 1992, dans la classe de Roland Heyrabedian (directeur musical de l’ensemble vocal Musicatreize et du Chœur contemporain d’Aix-en-Provence) et obtient une médaille d’Or. Il enseigne alors le chant choral et la direction de chœur au département Musique de la faculté d’Aix-en-Provence.

Il intègre l’équipe du Centre d’art polyphonique d’Auvergne en 2002, tout en enseignant le chant choral au Conservatoire national de région de Clermont-Ferrand.

Adel Toualbi a dirigé de septembre 2005 à septembre 2012 le Chœur de Chambre de Clermont-Ferrand.

LA CHORALE SANTALOU

Poursuivant plusieurs expériences du même type menées en Auvergne, Gilles Raynal et Adel Toualbi, à l'occasion du concert de musique russe de Saint-Flour et en liaison avec Philippe Renard, directeur du Centre d'Enseignement et de Diffusion  Artistique (CEDA) du Pays de Saint-Flour Margeride, intègrent à leurs formations la Chorale sanfloraine Santalou pour l'interprétation de la cantate St Jean Damascène.

Un bien beau challenge pour les chanteurs locaux que de se joindre, le temps d'un concert, à ces ensembles de renom !