«Voyage en contrebasse» le 22 juillet 2017 à Chaliers

«Voyage en contrebasse»

L'Alter Duo propose un magnifique voyage musical mettant en valeur le lyrisme et la virtuosité de la contrebasse. Pensé autour de pièces originales et de transcriptions, le programme alterne subtilement œuvres de grands compositeurs (Mozart, Schubert, Saint-Saëns, Massenet...) et pièces, moins connues, tirées du répertoire de la contrebasse (Bottesini, Glière, Koussevitzky...).

22

Juillet

20h30

ÉGLISE SAINT-MARTIN
CHALIERS

------------------------

Éléphant de Camille Saint-Saëns (1835 - 1921)

Concerto Brandebourgeois No 3 de Johann Sebastian Bach (1685 - 1750)

Cygne de Camille Saint-Saëns (1835 - 1921)

Valse N°7 de Domenico Dragonetti (1763 - 1846)

Élégie de Giovanni Bottesini (1821 - 1889)

Nocturne n°3 de Franz Liszt (1811 - 1886)

La Flute enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791)

Quintette « La truite » de Franz Schubert (1797 - 1828)

1er Mouvement de la Sonate « Arpeggione » de Franz Schubert (1797 - 1828)

Impromptu D899 N°2 de Franz Schubert (1797 - 1828)

Valse miniature de Serge Koussevitzky (1874 - 1951)

Tarentelle de Reinhold Glière (1875- 1956)

 ------------------------------

CONTREBASSE : Julien Mathias

Professeur au Conservatoire de Lyon. Après un parcours atypique entre les musiques actuelles et ses études au CNSM de Lyon, Julien joue dans de nombreuses formations (Orchestre National de Lyon, Orchestre de l’Opéra de Lyon, Orchestre de Saint-Etienne…) ainsi qu’en soliste, ce qui l’amène à se produire sur de nombreuses scènes (France, Allemagne, Japon, Suisse, Belgique, Algérie…). Il est par ailleurs titulaire du Certificat d’Aptitude et d’un master d’interprétation. Il est également Lauréat du concours international « Haut les Basses » 2006 de Paris.

http://www.julienmathias.fr

------------------------------

PIANO : Jean-Baptiste Mathulin

Professeur au Conservatoire de Romans-Valence. Après un parcours atypique commencé en autodidacte à l’âge de 11ans, il se perfectionne avec Roland Meillier puis avec Réna Sherechevskaya avant de rentrer au CNSM de Lyon.

Il a pu suivre ainsi les conseils de Géry Moutier, Aldo Ciccolini, Pascal Amoyel, Michel Béroff, François-René Duchâble, etc.

Titulaire d’un prix du CNSM de Lyon, du C.A. et d’un Master de musicologie, il est lauréat de plusieurs concours (1er prix Concours International de Montrond-les-Bains 2009, 1er prix du Concours International Chopin de Brest 2010,Lions Club 2007…)

http://jbmathulin.wix.com/pianiste

LE DUO

C’est en 2002 que Julien et Jean-Baptiste se sont rencontrés au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Etienne. Au fil des années et de leur histoire musicale, ils ont su tisser une amitié durable. C’est forts d’une envie de partager leur passion qu’ils ont décidé de créer, en 2015, l’Alter Duo. Communiquant, sur scène, leur complicité musicale, ils sillonnent les routes de France et d’Europe à la rencontre de nouveaux publics.

Ces deux personnalités attachantes, enrichies par leurs parcours atypiques et d’excellence font de l’Alter-Duo une formation unique, tant dans ses objectifs (faire découvrir les sonorités et le répertoire de la contrebasse) que lors de ses prestations (interactions avec le public, anecdotes musicologiques…) Autonome techniquement, le duo est un des rares ensembles qui se déplace avec son propre piano à queue, créant l’étonnement et la curiosité lors de ses installations.


 


ÉGLISE SAINT-MARTIN - CHALIERS

Chaliers et son château fort

La première mention du Château de Chaliers remonte au 11ème siècle. Un Etienne de Chaliers vivait en 1021 et, grand ami de Robert de Turlande, c’est lui qui aurait choisi le site où fut édifié quelques années plus tard, l’abbaye de La Chaise-Dieu.

Pour trouver l’emplacement du château fort de Chaliers dont il ne reste que peu de vestiges aujourd’hui, il faut contourner l’église par la droite. La chapelle des Seigneurs construite en extension de l’église en faisait partie. Le château s’étendait à l’est de l’église : l’emplacement est bien cerné sur le promontoire occupé par des prés. Le château était bien protégé sur sa motte et par les pentes escarpées de la vallée étroite.
On sait que François d’Apchier avait fait rétablir le château au 17ème siècle car il avait souffert des guerres de religion. En 1909, le domestique du chanoine Torette a découvert l’ancienne citerne comblée de pierres et de bois.

On peut encore voir des vestiges de fondations derrière l’alignement des maisons sur la rue et à l’angle nord-ouest.

L'église Saint-Martin de Chaliers

En savoir plus sur Chaliers et son église → Les Amis de Chaliers

Chaliers à Venise

Premier prix régional « valeurs d’exemple » 2015, le bourg de Chaliers a été retenu avec 11 autres projets pour représenter la France à la 15ème biennale d’architecture de Venise. Sur le pavillon français, photos, documents audio et maquettes évoquaient les aménagements du bourg menés par l’équipe municipale de Bernadette Resche et l’architecte cantalien Simon Teyssou.

Simplicité, sobriété, polyvalence alliées à la qualité et au choix des matériaux (pierre, métal, bois) dans un village riche de son patrimoine bâti et de son site exceptionnel dominant les gorges de la Truyère, font la réussite de cette réalisation.

« L’architecture est un engagement, a souligné Frédéric Bonnet, en charge de la conception du pavillon français à Venise. Et Chaliers est aujourd’hui un exemple pour avoir fait le choix d’un aménagement à la fois contemporain et très identitaire, éloigné de ceux que l’on retrouve partout». 

Découverte en images...